In Between
Bar Bahar

Séance du
  • Réalisation: Maysaloun Hamoud
  • IL/FR 2016
  • 102 minutes
15 Bar Bahar e Fermer

In Between

Layla, Salma et Nour, trois jeunes femmes palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin du carcan de leurs villes d'origine et à l'abri des regards réprobateurs. Cependant, le chemin vers la liberté est jalonné d'épreuves. L'une est fiancé à une brute. Une autre aime les filles et travaille dans un restaurant, et la dernière est avocate.

FA

Générique

Réalisation
Maysaloun Hamoud
Scénario
Maysaloun Hamoud
Production
Shlomi Ekabetz
Photographie
Itay Gross
Montage
Nili Feller, Lev Goltser
Musique
M.G. Saad
Interprétation
Mouna Hawa (Leila Bakhr), Sana Jammelieh (Salma), Shaden Kanboura (Nour), Mahmud Shalaby (Ziad Hamdi)
Origine, année
IL/FR 2016
Durée
102 minutes
Distribution
Sister Distribution

Motivation / Citation

L’énergique portrait de trois femmes, différentes mais solidaires, luttant pour leur émancipation contre la dictature du patriarcat. Une ode à la sororité, à la liberté et à la vie.

Florence Aellen
Guilde du Film (Carte blanche)

Commentaires

L’ambition de Maysaloum Hamoud, qui réalise là son premier film, est nettement affirmée : porter à l’écran une frange de la jeune société palestinienne, prise dans l’étau d’un entre-deux (« In Between », titre anglais du film), plongée dans une vie urbaine, apparemment loin des familles et des traditions, et constamment rattrapée par cette chape de plomb. La musique et certains interprètes émanent du bouillonnement d’une scène locale dont est issue la réalisatrice… Il y a bien une volonté édifiante du film, clairement bâti pour effeuiller un certain nombre de situations. Difficile cependant, et alors qu’il lui est réservé un accueil sinistre (une fatwa contre sa réalisatrice), de lui en faire le reproche, tant le film s’attache aussi, dans un fourmillement de détails, à rendre ses personnages vivants et son univers presque luxuriant. On sent aussi par l’engagement des comédiens) des trois comédiennes en particulier) toute l’importance de cet enjeu de représentation -donner corps à d’autres personnages palestiniens- et ce pari est remporté.

Florence Maillard
Les Cahiers du Cinéma, 4.2017

Maysaloun Hamoud aurait pu tomber dans la caricature, d’autant que chacune de ses héroïnes représente un courant religieux, mais elle s’en sort joliment bien. Son film dégage une énergie et un humour qui atténuent la gravité du propos. Nour est une musulmane voilée d’Oum el-Fahem (ville arabe proche de Haïfa, bastion du mouvement islamique israélien) venue étudier l’informatique à l’université de Tel-Aviv malgré ses fiançailles avec un musulman radical. Salma est issue d’une famille chrétienne qui cherche désespérément à la marier sans savoir qu’elle est homosexuelle. Et Laila est une avocate brillante qui a grandi dans une famille laïque de Nazareth. Toutes les trois se retrouvent en colocation à Jaffa, ancienne ville arabe fusionnée avec Tel-Aviv, loin de leur famille et de leur carcan. Toutes les trois affichent un désir de liberté qui finit toujours par buter sur des hommes - pères ou amants - incapables de les concevoir autrement qu’en épouses ou en mères.

Alexandra Schwartzbrod
Libération, 11.4.2017

Propos de la réalisatrice

«Je suis profondément féministe et j’en avais assez que ma génération ne soit racontée que par des stéréotypes. Les Palestiniennes d’Israël n’ont pas de représentantes, je voulais être leur voix. On ne parle jamais de tous ces tabous qui pèsent sur elles, de leur difficulté à s’en libérer. Le temps que j’y réfléchisse, le Printemps arabe a commencé, soudain on parlait de féminisme, de rejet du patriarcat, tout cela s’est confondu…»

Alexandra Schwartzbrod
Libération, 11.4.2017

Prix (Sélection)

2016
Haifa International Film Festival: Danny Lerner Award for Best Debut Feature Film
2016
San Sebastián International Film Festival: Sebastiane Award for Best Film, TVE Otra Mirada Award, Youth Jury Award
2016
Zagreb Film Festival: Audience Award for Best Film
2017
Award of the Israeli Film Academy: Best Actress (Shaden Kanboura), Best Supporting Actress (Mouna Hawa)
2017
Cinetopia Film Festival: Festival Director's Award
2017
Istanbul International Film Festival: FIPRESCI Prize

Filmographie

2010
Sense of Morning (Kf/cm)
2016
In Between (Bar Bahar)